MITCH WOODS & HIS ROCKET 88S

Samedi 20 mai 1995, 21h

Blues
22.-

Le pianiste Mitch Woods est à la tête d’un des groupes les plus «hot» des Etats-Unis. Il joue dans la tradition des » jumpin’ n’ jivin’, shoutin’ n’ honkin’, pumpin’ n’ poundin’ bands » de Louis Jordan, Joe and Jimmie Liggins, Amos Milburn ou Roy Milton. Pianiste hors-pair, il pimente sa musique d’une bonne dose de rhythm’n’blues de la Nouvelle Orleans, pour aboutir à un style qu’il décrit lui-même comme du «rockaboogie». Né à Brooklyn en 1951, il écume très jeune les clubs de Greenwich Village. Dans les années soixante, l’un de ses professeurs, un certain Archie Shepp, lui fait découvrir la musique de Thelonious Monk et les disques des pionniers du boogie-woogie. En 1970 il part pour San Francisco où il joue avec Charlie Musselwhite et d’autres pointures de la côte ouest. Après un premier album solo, paru en 1984, il tourne en première partie de Stevie Ray Vaughan, des Neville Brothers, de James Brown ou de Chuck Berry. Désormais il se fait appeler «Mr. Boogie» et des gens comme John Lee Hooker ou John Hammond font appel à ses services. Il s’est produit dans les plus grands festivals et cette année, entre Lübeck et Anvers.